Composants pour normaliser et automatiser les transferts de données et transactions

La plateforme Fluid-e gère les principaux domaines liés à la donnée:

  • L’intégration de données
  • La qualité de la donnée ou de la transaction
  • Le référentiel de données
  • La remise à disposition de la donnée pour d’autres applications informatiques
  • La « consommation » de la donnée par des processus métiers
  • L’intégration de tout type de message normalisé ou non normalisé
  • Le suivi et les alertes sur la qualité de la communication

Capturer les données de multiples sources en automatique et ou en saisie ou upload, les agréger, les normaliser, les rendre cohérentes et compréhensibles, les contrôler pour enfin les mettre à disposition de systèmes d’informations externes et ou des modules métiers de la plateforme Fluid-e

L’EDI, à la fois technique et métier

Les fonctionnalités du module EDI

  • Portefeuille de messages EDI préconfigurés
    • PRICAT, PRODAT, PARTIN, ORDERS, ORDRSP, DESADV, INVOIC, INVRPT, SLSRPT, REMADV, IFTMIN, IFCSUM, etc.
  • Multiples formats de données incluant du combinatoire EDI, Web EDI, XML, csv, txt…
  • Multiples formats de communication
    • AS2
    • Outil AS1 (Fluidefy) mis à disposition pour éliminer les coûts de communication et fiabiliser les transferts de fichiers
  • Multiples connecteurs et versions avec les principaux ERP, WMS, TMS, solutions de tracing comme Shippéo…
  • Alertes sur messages non réçus
  • Alertes sur messages non conformes
  • Enchainement de transactions  en mode multi tiers
  • Visibilité de toutes les transactions sur le portail (Web, pdf, extraction excel, xml…)
  • Facture dématérialisée
  • Archivage

Mettre en place de l’EDI avec ses clients ou ses fournisseurs demandent  3 composantes techniques:

  • Un fichier des données à recevoir ou à émettre avec son ERP, WMS, TMS…
  • Un traducteur pour transformer le message au format du partenaire commercial écrit dans la norme GS1
  • Un moyen de communication sécurisé pour échanger ces messages avec son partenaire commercial.


Gérer au mieux les flux marchands dans une filière grâce à la numérisation des échanges d’information est la définition même de la Supply Chain.

  • Connaître le niveau de stocks de ses produits chez un client permet de caler son planning de production d’une manière fréquente, automatisée et surtout de réduire les ruptures. Donc d’améliorer le taux de services à ses clients et donc de mieux satisfaire le consommateur.
  • Connaître le statut de livraison d’une commande depuis son lieu d’expédition jusqu’à son point de destination permet d’anticiper d’éventuels problèmes de disponibilité de produits en entrepôt ou magasin.
  • Rapprocher automatiquement les commandes, bons de livraisons et factures est un enjeu important des directions administratives des acteurs de la filière.